C’est le jour où vous allez faire vos courses dans votre supermarché fétiche pour remplir le frigo. Après la sélection des articles et une attente interminable à la caisse, de retour chez vous, vous sortez les éventuels produits restant dans votre frigo pour y insérer les nouveaux. Une des premières choses que vous effectuez est de vérifier la date limite de péremption de vos anciens produits. Mais savez-vous bien déchiffrer la date indiquée sur l’emballage afin d’éviter le gaspillage alimentaire ? Voici quelques petites indications pour vous aider car on vous l’accorde, elle peut prêter à confusion.

Date limite de consommation

On la reconnait par la présence d’un « à consommer avant le JJ/MM/AAA ». Cela signifie qu’une fois la date dépassée, le produit n’est plus comestible… enfin officiellement. Cependant, les enseignes ne peuvent plus les commercialiser. La viande, le poisson et certains produits frais doivent impérativement être jetés car il y a un danger pour la santé telle qu’une intoxication alimentaire.

En revanche, de nombreuses études ont démontré que les yaourts et les œufs peuvent être consommés plusieurs semaines après leur date d’expiration.

Voici une petite astuce pour vérifier si vos œufs sont toujours consommables : Plongez-les dans un récipient d’eau : s’ils restent au fond ils sont comestibles, par contre s’ils flottent ne les mangez pas, c’est qu’ils ne sont plus très frais. À noter également qu’un œuf dont la coquille est fendue ne doit jamais être mangé !

Du côté des yaourts ils peuvent encore être mangés deux semaines après la date limite de consommation inscrite sur l’emballage, tout en prenant soin de vérifier l’aspect de celui-ci avant de le déguster bien-sûr. Cependant, cela concerne les yaourts nature, aux fruits ou sucrés et pas les crèmes desserts à base d’œufs. Pour vos fruits et légumes, préférez un endroit frais s’ils ne sont pas consommés immédiatement afin de pouvoir les garder plus longtemps.

Date d’utilisation optimale

L’indication inscrite est « à consommer de préférence avant le JJ/MM/AAA » qui est souvent confondue avec celle présentée précédemment. Le produit reste tout à fait comestible mais les qualités gustatives et visuelles peuvent perdre légèrement en qualité par rapport à un produit plus récent. Il ne représente aucun danger pour la santé. Pâtes, riz, semoule, farine, conserves, boissons… si ces derniers sont bien conservés dans un endroit sec à l’abri de l’humidité et de la chaleur ils peuvent se garder des années ! Les sodas par exemple peuvent être moins pétillants, mais le goût reste identique. Pour les conserves, il faut cependant faire attention à ce qu’elles ne soient pas abîmées ou rouillées.

Finalement, Maison des Chefs ne peut que vous encourager à faire preuve de bon sens pour éviter le gaspillage alimentaire : inspectez, sentez, goûtez vos aliments avant de les jeter. Cela vous permettra dans un premier temps de faire des économies, et aussi de préserver la planète à votre petite échelle certes, mais si tout le monde s’y met, ce sera déjà une belle avancée !

À savoir qu’un nouveau rapport de l’ADEME vient de sortir démontrant que nous gaspillons près de 20kg d’aliments par habitant et par an, dont 7kg représentent des aliments non consommés et encore emballés.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *